AVC permet aux volontaires d’utiliser leurs compétences professionnelles pour aider l’Arménie.

 

Ces professionnels expérimentés sont venus en Arménie dans un but bien particulier – offrir un support psychologique aux personnes affectées par la guerre en Artsakh, dont des soldats blessés et leurs familles, d’autres obligés de quitter leurs maisons, et ceux impactés par la guerre. Les volontaires AVC sont un bel exemple de comment le volontariat peut changer des vies, y compris la vôtre.


Ani Voskanyan parle de son expérience en Arménie avec AVC

Ani Voskanyan, d’Argentine, est une Formatrice Médicale Internationale et Psychologue d’Urgence (formée en ACES) et est spécialisée dans le Syndrome de Stress Post-Traumatique (SSPT). Elle était volontaire au Muratsan Hospital Complex Clinic et offrait assistance psychologique et médicale aux soldats blessés pendant la guerre en Artsakh et à leurs familles. Ani a également enseigné ces compétences particulières à d’autres spécialistes étant donné ses 10 années d’expérience en psychologie. « Mon conseil est de venir en Arménie car il y a tellement à faire ici. En cette période difficile nous pouvons tous travailler main dans la main et aider notre pays à voler de ses propres ailes ».

 

Rosa Batikian lors de sa journée d’orientation à AVC

 

Rosa Batikian vient tout juste d’arriver depuis la France. Elle est Psychologue Clinique Certifiée et a acquis une importante expérience en France en travaillant avec des enfants, adolescents et adultes. Après la guerre, elle s’est sentie oblige de venir en Arménie pour partager son expérience et ses compétences avec les arméniens dans le besoin. Rosa sera volontaire au Muratsan Hospital Complex Clinic, où elle travaillera avec des soldats à travers le programme spécial de support psychologique de la clinique. Selon elle, « Qu’importe où je travaille, j’ai une approche respectueuse envers la culture d’organisation interne, et je pense pouvoir aider l’Arménie avec mon expérience en psychologie ».

 

Etienne Andikian travaillant avec des enfants (Image du Masis Youth Center et Uniting Bridge SNGO)

 

 

 

Une autre histoire inspirante et celle de notre volontaire Etienne Andikian, un entraîneur, animateur et thérapeute français qui pratique l’art-thérapie. Etienne a travaillé au Masis Youth Center et Uniting Bridge Social ONG, où il a mis en place des ateliers d’art-thérapie sous forme de spectacles de clown pour les enfants touchés par la guerre. « Je suis arménien d’origine par mon père et je suis profondément attaché à cette partie de ma culture. Je suis également très préoccupé par ce qu’il se passe en Arménie ; c’est pourquoi je suis venu ici pour avoir une vision différente, rencontrer de nouvelles personnes, prendre part à des actions concrètes pour quelque chose de juste et d’important pour moi ».

 

 

 

04/27/2021